Presque exacts contemporains, Frédéric Chopin (1810-1849) et Franz Liszt (1811-1886) furent deux géants de l’histoire de la musique et du piano romantique, et deux figures à la fois très proches et dissemblables : le premier, Polonais exilé à Paris puis réfugié à Nohant, intérieur et solitaire, presque enfermé dans son piano ; le second, Hongrois parcourant l’Europe, extraverti et public, ouvrant sa musique au monde.

À la fois collègues, amis et rivaux, ils se sont fréquentés avec leurs compagnes respectives, George Sand et Marie d’Agoult, tout en développant des esthétiques pianistiques et des conceptions du rôle de l’artiste divergentes – presque deux visions de l’existence. Au-delà de l’opposition ou du paradoxe, ce portrait croisé dévoile le visage double du créateur.

Cote : 780.922 C6262c (à la musicothèque)

Feuilleter un extrait de ce livre.

Écouter une entrevue avec l’auteur accordée à Radio France.

En apprendre davantage sur Chopin et sur Liszt.

Faisons nos propres comparaisons [en anglais] :


Source: Rosalie Méthot, Bibliothèque